Des recherches sont en cours aux États-Unis et au Nouveau-Brunswick pour mettre au point un nouveau revêtement d’emballage tuant les coronavirus

La biochimiste Beth Mason, à la tête du centre Verschuren de l’université du Cap Breton, mène la quête pour développer un revêtement spécial pour les emballages en plastique qui tuerait ou désactiverait le virus au contact.

Article en anglais

En savoir plus