Des textiles innovants pour les masques désactivent le SARS-CoV-2

Des chercheurs de la Freie Universität Berlin, de l’Institut d’hygiène animale et environnementale et de l’Institut für Textiltechnik (ITA) de l’université RWTH d’Aix-la-Chapelle collaborent sur les équipements de protection individuelle alternatifs. Les essais ont été réalisés dans le cadre du projet sanitaire ViruShield de l’IET, soutenu par l’Union européenne, dans le but de découvrir des matériaux filtrants alternatifs pour les masques faciaux, compte tenu de l’étroitesse de l’offre et du déséquilibre mondial des chaînes d’approvisionnement en équipements de protection individuelle.

Article en anglais

En savoir plus