Une unité de bioconfinement innovante promet de protéger le personnel de santé

L’armée américaine s’est associée au centre médical de l’université de Pittsburgh pour créer une unité de bioconfinement qui pourrait aider les travailleurs de la santé qui s’occupent des patients atteints de COVID-19.
Les chercheurs du laboratoire de recherche de l’armée américaine et de l’UPMC ont créé une unité de bioconfinement individuelle qui utilise la pression négative pour aspirer l’air autour d’un patient et filtrer les particules virales. Cela permet d’éviter la contamination de l’environnement et de limiter l’exposition au SRAS-CoV-2.

Article en anglais

En savoir plus