Coronavirus : les entreprises développent des tissus avec une protection antivirale

Cette technologie utilise des particules d’argent (antimicrobiennes) pour attirer le virus avec une charge opposée en le faisant se lier aux groupes de soufre présents à la surface entourant le virus. Cette réaction inhibe la croissance et la persistance du virus dans les tissus, réduisant ainsi la capacité infectieuse des cellules.

Article en portugais

En savoir plus