Une nouvelle membrane hydrophobe pourrait jouer un rôle clé dans la lutte contre la pénurie mondiale de masques

Des chercheurs de l’université des sciences et technologies du roi Abdullah et de l’université de Californie ont rapporté dans la revue scientifique mensuelle ACS Nano que la membrane fonctionne là où les masques ne fonctionnent pas car les masques N95 typiques ne peuvent filtrer qu’environ 85 % des particules inférieures à 300 nm.

Article en anglais

En savoir plus