Un spray à base de plantes pourrait être utilisé dans les masques N95 et les appareils à énergie

La méthode consiste à pulvériser de la méthylcellulose, une matière plastique renouvelable dérivée de la cellulose végétale, sur des objets imprimés en 3-D et d’autres objets allant de l’électronique aux plantes, selon une étude menée par Rutgers dans la revue Materials Horizons.

Article en anglais

En savoir plus