Face à la pénurie, les chercheurs combinent chaleur et humidité pour désinfecter les masques N95

Aujourd’hui, les chercheurs du SLAC National Accelerator Laboratory du ministère de l’énergie, de l’université de Stanford et de la branche médicale de l’université du Texas pourraient avoir une solution : Grâce à une combinaison de chaleur modérée et d’humidité relative élevée, l’équipe a pu désinfecter les matériaux des masques N95 sans entraver leur capacité à filtrer les virus.

Article en anglais

En savoir plus