Un revêtement de cuivre sur des filtres en plastique imprimés en 3D proposé comme moyen de lutte contre les pandémies

Dans le prototype, un anneau avec des “ailettes” en forme de V, une structure analogue au filament branchial, a été conçu pour augmenter la surface où l’air passe par plus de canaux. Deux approches de création sont utilisées : soit une imprimante 3D à laser vert en métal pour reproduire directement la structure complexe du cuivre, soit, de manière encore plus économique pour créer le dessin, l’impression 3D d’une structure plastique suivie d’une galvanoplastie, dans laquelle le composant plastique imprimé en 3D est fusionné dans une solution liquide pleine d’ions de cuivre et les ions migrent et couvrent la surface sous l’effet d’un champ électrique.

Article en anglais

En savoir plus