Des chercheurs de l’université de Khalifa développent un “masque réutilisable” qui pourrait remplacer le N95

L’université des sciences et technologies de Khalifa a annoncé aujourd’hui qu’une équipe de chercheurs de son centre de recherche et d’innovation aérospatiale, ARIC, est en train de développer la conception d’un “masque imprimé 3D réutilisable”, comme remplacement potentiel des masques N95 standard qui sont en pénurie suite à la pandémie COVID-19.
L’équipe développe actuellement divers aspects de la conception, en tenant compte des exigences en matière de performance de filtration, de géométrie et d’ajustement, de flexibilité, d’adéquation des matériaux aux applications médicales et de fabrication. Des matériaux de qualité médicale ont été utilisés pour la fabrication des composants.

Article en anglais

En savoir plus