Des chercheurs de l’université de Khalifa mettent au point un masque facial adaptatif antiviral “biodégradable” et “biocompatible” respectueux de l’environnement

L’université des sciences et technologies de Khalifa a annoncé aujourd’hui qu’une équipe de chercheurs a réussi à mettre au point les premiers prototypes fonctionnels du NavaMASK, un masque facial adaptatif entièrement “biodégradable”, “biocompatible”, respectueux de l’environnement et nouveau, avec des nanofibres qui auront de fortes propriétés antimicrobiennes. Les chercheurs ont déjà déposé une demande de licence de brevet pour le biomatériau du masque.

Article en anglais

En savoir plus